Dans moins d’une heure, une Assemblée générale de La Poste va se tenir pour avaliser la création d’un grand pôle financier public. Il regroupe la Caisse des dépôts, La Poste - avec sa filiale la Banque Postale - et la compagnie d’assurance CNP.

Une Assemblée générale de La Poste va se tenir pour avaliser la création d’un pôle financier public.
Une Assemblée générale de La Poste va se tenir pour avaliser la création d’un pôle financier public. © AFP / Amaury Cornu / Hans Lucas

Alors l'Assemblée générale de la Poste n’imaginez pas cela comme une immense salle avec des milliers d’actionnaires. Il y a dix ans la Poste est devenue une société anonyme mais elle n’a que deux actionnaires, tous les deux publics : l’Agence des participations de l’Etat - l’Etat donc - et la Caisse des dépôts et Consignations, cet organisme financier public mais indépendant qui centralise le Livret A. 

Ils sont à la fois propriétaires de la Poste et d’une partie du capital de la CNP. Ils vont réorganiser ces participations pour former un nouvel ensemble, qui aura une capacité de financement importante, grâce aux capitaux de la Caisse des dépôts et de l’assureur CNP, et un maillage territorial fort, grâce au réseau postal. 

Une opération stratégique pour La Poste

Absolument. Elle met la main sur une activité d’assurance très rentable, même avec les taux bas, beaucoup plus rentable que les métiers de la logistique. Ca va lui permettre d’affronter la baisse du courrier et de prendre le temps de gérer ses effectifs en conséquence. En dix ans, le nombre de lettres distribuées a diminué de moitié à 9 milliards et le chiffre d’affaires qui va avec s’est envolé. 

Cela oblige La Poste à se réinventer.  Elle distribue de plus en plus de colis, notamment pour Amazon. Et elle développe, à une vitesse spectaculaire, de nouveaux services. 3 millions de personnes y ont passé le Code de la Route et d’autres y passeront bientôt le Code de la Route Moto. 

Les facteurs passent chez les personnes âgées pour prendre de leurs nouvelles, leur livrer des repas ou des médicaments. Cela représente déjà 500 millions d’euros de chiffre d’affaires, c’est énorme, mais seulement 1,5% des revenus de la Poste. 

Et il y a encore combien de postiers et de facteurs ? 

La Poste c’est 251 000 salariés, dont 70 000 facteurs. Elle ne remplace pas un départ à la retraite sur deux. Depuis vendredi dernier, la direction de la Poste a lancé auprès d’eux une vaste consultation sur sa stratégie 2020-2030. Ils peuvent répondre à un questionnaire et donner leur avis sur ce que doivent être les priorités du groupe. 

Cette consultation sera ouverte au public, après les municipales, pour impliquer les nouveaux élus. Les clients, les citoyens pourront bien sûr s’exprimer. Le patron de la Poste, Philippe Wahl, qui vient d’être reconduit pour cinq ans, tient beaucoup à cette approche participative. 

Avant de finir je voulais vous signaler un point remarquable du nouveau pôle financier public. L’indice égalité femmes-hommes (salaires, promotions) des entités qui le composent est exemplaire : entre 94 et 99 sur 100. Un bon point au crédit du secteur public. 

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.