Le grand chef est mort cet été, on passe dans son arrière cuisine, avec une histoire d'héritage compliquée.

A la cathédrale Saint-Pierre de Poitiers, où la cérémonie pour le chef Joël Robuchon a eu lieu
A la cathédrale Saint-Pierre de Poitiers, où la cérémonie pour le chef Joël Robuchon a eu lieu © AFP / MEHDI FEDOUACH

Joël Robuchon avait 73 ans, c’était un peu le commandeur de la gastronomie française avec ses 26 restaurants et 29 étoiles Michelin. Un record absolu ! Robuchon, c’était un mélange de tradition et d’innovation. On se souvient avec émotion de sa fameuse purée qui contenait plus de beurre que de pommes de terre... Il a eu droit à une cérémonie grandiose le 18 aout dans la cathédrale de Poitiers, sa ville natale. Mais après l'hommage, vient l’heure du partage.

Le grand chef avait deux enfants légitimes, Eric, pédicure à Paris et Sophie, qui exploite un restaurant en Dordogne avec son mari. Quant à Jeanine, sa veuve, elle est souffrante et incapable de prendre les commandes de ce petit empire, très profitable qui pèse des dizaines de millions d’euros.  

Qui pour succéder à Robuchon ?

Pour l'heure rien ne filtre sur les dernières volontés de Joël Robuchon. C'est son associé Guy Job, qui dirige les affaires. Et on sait que le chef se sentait de plus en plus fatigué par les voyages et la maladie. Il voulait se retirer dans sa maison de Genève et il était même en train de négocier la cession d'une partie du groupe.  Et c’est là que l’histoire se gâte…  Le grand public l’a appris après son décès, mais Joël Robuchon avait un autre fils, Louis, né d'une liaison avec une Japonaise et qu'il n'avait pas reconnu. 

Louis Abe Robuchon a aujourd’hui 30 ans et il a publié sur Instagram une lettre ouverte à son père, une lettre très touchante rédigée d’une écriture d’enfant. 

Pour afficher ce contenu Instagram, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Il explique que son action s'inscrit dans la continuité paternelle. C’est le plus investi dans le business de la gastronomie : il importe du vin au Japon et du saké en France. Mais n’a jamais été associé aux affaires de son père.  Pas sûr que l’histoire se termine aussi mal que celle de Johnny Hallyday, mais il semblerait que Robuchon ait été moins prévoyant que Paul Bocuse, décédé en janvier dernier. Il avait deux enfants, dont un né hors mariage, et il avait partagé sa vie simultanément avec trois compagnes. Pourtant, il avait réussi à préserver les intérêts de chacun.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.