Il y a les entreprises que le/la Covid déprime et celles qui décident au contraire d’accélérer leur transformation. Clairement, C-Discount fait partie des deuxièmes.

Cdiscount, c’est le concurrent le plus sérieux d’Amazon en Europe. Il a démarré son activité il y a vingt ans en vendant des CD et DVD en ligne, puis en élargissant à l’électroménager, avant d’être rachetée par le groupe Casino. 

Il y a dix ans, cette société a décidé de devenir ce que l’on appelle une “market place”, une place de marché, c’est-à-dire un site qui ne vend pas ses seuls produits mais aussi ceux d’autres vendeurs. Les clients y trouvent une offre beaucoup plus variée. C’est le modèle d’Amazon. 

En dix ans avec cette stratégie, Cdiscount a doublé de taille.

Il a dix millions de clients, il est présent dans plusieurs pays européens. Il se vante d’agréger 13000 vendeurs, dont 5000 français. Il affiche 100 millions de références. 

On y trouve de tout, de l’alimentation aux vêtements d’occasion et même des voitures ou des voyages.

C’est pour cela que le site est un peu "fouilli". Il y a beaucoup d’entrées...

C’est vrai, surtout à la veille des soldes ! Mais ça plait. 

Quand vous regardez la croissance des sites de e-commerce, ceux qui vendent les produits d’un seul vendeur connaissent une croissance de 9% par an alors que les places de marché galopent à 21%.

Cdiscount veut donc proposer à d’autres sociétés de s’appuyer sur elle pour ouvrir à leur tour une place de marché et vendre une gamme de produits plus large que la leur. Elles pourront choisir parmi les vendeurs qui sont déjà présents sur Cdiscount et utiliser ses entrepôts et sa logistique. 

Tout le monde peut être gagnant. Cdiscount espère accélérer sa croissance grâce à cela et doubler encore sa taille en dix ans. Les sociétés qui vendent déjà via Cdiscount auront une vitrine plus large. Elles paient en moyenne de 12% à 13% sur chaque transaction à Cdiscount (hors abonnement). Et les sociétés qui auront leur place de marché auront, elles, plus de trafic et de passage sur leur site. 

Et Cdiscount embauche pour développer ce nouveau service

Elle emploie déjà 2000 salariés et elle recrutera 350 personnes cette année. 

Sa croissance et son savoir-faire attirent. La société reçoit jusque 1000 CV par jour. Cdiscount est une entreprise bordelaise et l’expertise qu’elle attire a créé un cluster de start up et de tech. 

Le développement de son nouveau service pose toutefois deux questions. D’abord, va-t-on voir pousser des entrepôts partout ? ça, normalement non, car Cdiscount va utiliser la hauteur sous plafond de ses entrepôts actuels, grâce à des robots. Ensuite, va-t-on encore plus déshumaniser le commerce ? ça forcément oui, même si Cdiscount s’efforce de développer l’offre made in France sur sa plateforme et de s’ouvrir aux petits producteurs. 

Thèmes associés