Coup de frein sur le pouvoir d’achat, ralentissement de la croissance, chômage qui ne baisse pas. Avouons que les raisons de se réjouir sont peu nombreuses en cette rentrée. Mais un indicateur redonne le sourire : c’est la création d’entreprises.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.