La disparition de Karl Lagerfeld met le secteur du luxe français sous les projecteurs. L’occasion de s’intéresser à une autre réussite très française: celle du groupe Hermès et de son patron, Axel Dumas.

Axel Dumas a présenté voilà quelques jours les résultats de son groupe, fleuron du luxe à la française. Et il n’a pas dû faire beaucoup d’insomnies.  En 4 ans de présidence, ce représentant de la sixième génération de la famille Hermès a porté le chiffre d’affaires de moins de 4 milliards d’euros à presque 6 milliards l’an dernier. La marge opérationnelle atteint 34%, à un cheveu du record de 2017.  

Certes on ne peut pas dire qu’il ait repris Hermès dans le ruisseau. Le maroquinier marchait déjà très bien lorsqu’il s’est installé aux commandes en janvier 2014, il avait 43 ans, mais depuis, l’homme qui tient les rênes de la marque à la calèche n’a pas fait beaucoup d’erreurs. En voilà un qui parait moins proche de la porte que de l’augmentation.  

Axel Dumas est bien sûr très élégant, les cheveux soigneusement coiffés en arrière, il a le sourire un peu crispé mais il est plutôt drôle et fin. Il y en a qui cassent le marché, lui est plutôt du genre vertueux. Surtout, ce patron de culture protestante, aujourdhui âgé de 48 ans,marié, père de deux enfants, est plutôt vertueux: plus de 60% des salariés d’Hermès sont employés en France, dans 16 manufactures, la dernière a ouvert au printemps 2018 à Allenjoie dans le Doubs, près de Montbéliard. Il y en a en Normandie, dans le Limousin, à Saint Junien par exemple, entre Limoges et Angoulême. 

Axel Dumas ouvrira une 17eme maroquinerie en 2021, parce qu’il faut bien suivre la demande. Ce sont des soucis de riche. Pour arriver au sommet de Hermès à 43 ans, il faut d’abord passer par Sciences Po Paris, puis vous pouvez exercer comme banquier d’affaires chez Paribas en Chine, en tous cas c’est ce qu’a fait Axel Dumas.  C’est pas mal aussi apparemment de se dire qu’on ne travaillera jamais chez Hermès, c’était le sentiment d’Axel Dumas en début de carrière… il l’a expliqué récemment aux étudiants de l’Essec.  Si vos deux parents ont dirigé la production d’Hermès et que votre oncle a présidé l’entreprise pendant près de 30 ans comme Jean-Louis Dumas, on est d’accord, ça ne nuit pas. Encore fallait-il relever le défi et être à la hauteur.  Pour l’instant, 118 ans après la création de Hermès, la calèche Hermès trotte sans faux pas. Sauf surprise, Axel Dumas tient les rênes pour pas mal d’années encore.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.