Veolia a commencé à tester les salariés qui le souhaitent pour le coronavirus. Le Crédit Mutuel s'y prépare et d'autres y réfléchissent. Est-ce le rôle d’une entreprise ? On peut se poser la question.

Veolia y réfléchit depuis 46 jours. Le groupe spécialisé dans le traitement et la distribution de l’eau, dans la collecte des déchets ménagers et industriels et bien d’autres services, s’est dit qu’il devait assurer à ses salariés sur le terrain des équipements de protection mais aussi la possibilité d’être testés. Possibilité qui sera élargie à tous les salariés, en perspective du retour au bureau.

Concrètement,  comment ça se passe ? 

C’est très simple. Le groupe a passé un accord avec un laboratoire d’analyse présent dans toute la France, Biogroup. Ce labo - où on fait habituellement ses prises de sang classiques- se rend sur les sites de Veolia. Les salariés peuvent aussi aller en labo. Il  propose deux types de tests: les tests PCR avec l’écouvillon qui permettent de savoir si vous avez le Covid, et des tests sérologiques, qui disent si vous avez déjà eu le Covid et développé des anticorps. 

Les salariés décident de communiquer, ou pas, leurs résultats à leur médecin traitant ou au médecin du travail. Rien d’obligatoire. S’ils sont porteurs du Covid, le labo leur proposera aussi de tester leurs proches. 

Les tests ont débuté, cette semaine, sur un site de gestion de l’eau à Buchelay dans les Yvelines. Et à partir de samedi, ce sont les équipes de Veolia chargées de la collecte des déchets, qui commenceront à être testées. 

Quelle a été la réaction des salariés ? 

A Buchelay, 90% ont participé au test. Quand on est resté sur le terrain, au contact des autres, on a envie de savoir où on en est. Et ce ne sera pas très différent pour ceux  qui reviendront au bureau après deux mois de télétravail: eux aussi auront envie d’être rassurés. Et s’il y a des personnes positives le jour J, il est évidemment préférable qu’elles soient confinées. 

C’est aussi ce qui a poussé le Crédit Mutuel à avoir une démarche similaire. Le groupe dont le siège est à Strasbourg va utiliser les tests sérologiques d’une entreprise de la région: Biosynex. La banque a aussi créé une société d’économie mixte avec la Région Grand est, très touchée par le virus, pour qu’elle puisse réaliser des tests à grande échelle. 

Alors je reviens sur votre question de départ, Mathilde, est-ce le rôle d’une entreprise ? Même si le ministre de la santé trouve que cela piétine ses plate-bandes, ce qui est fait n’est plus à faire. Et avec ces initiatives 100 000 personnes, environ 50 000 dans chaque entreprise, sauront à quoi s’en tenir. 

Aller plus loin

ECOUTER AUSSI | [Questions / Réponses] Les entreprises face au défi du déconfinement

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.