Est-il normal que des entreprises qui sont aidées par l’Etat licencient ? C'est la question que l’on pose tous les matins à tous les membres du gouvernement. On appelle cela le "trouillotest".

On n’obtient en géneral pas de réponse, sinon  quelques bafouillements et borborygmes.  Emmanuel Macron lui-même dans sa dernière intervention télévisée a effleuré le sujet. Mais sans apporter de réponse claire…  

Pourtant, pour Etienne Gernelle, elle est simple : la réponse est oui évidemment !

Non seulement il est normal que des entreprises aidées par l’Etat – et qui sont donc en difficulté - puissent se restructurer, mais c’est même indispensable.  Le but est qu’elles se redressent ! 

Leur interdire de baisser leurs coûts les empêcherait de redevenir compétitives, et mettrait donc en danger le reste des emplois.  C’est la logique employée par Bacak Obama en 2008, lors de la  crise des subprimes.

La suite à écouter...

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.