Jean-Claude Juncker, le président de la Commission, vient à peine d’annoncer son projet de budget pour la période 2021-2027, et la foire à l'égoïsme commence déja. D’abord, il fallait compenser la perte du Royaume-Uni, qui est contributeur net...

Par Etienne Gernelle. 

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.