Réduire le nombre de députés c’est bien, c’était même nécessaire. 15% de députés élus à la proportionnelle, cela fait plaisir à certains, si cela génère de l’instabilité dans le futur, on trouvera peut-être ça moins formidable.

Par Etienne Gernelle

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.