C’est un petit oubli fâcheux du gouvernement, au moment où les Français remplissent leur feuille d'impôts: les nouveaux ministres n’ont toujours pas fait paraître leur déclaration de patrimoine. C'était pourtant une promesse du Président après l'affaire Cahuzac.

la hausse des impôts ressentie par plus de six français sur dix
la hausse des impôts ressentie par plus de six français sur dix © reuters

Je ne sais pas ce que vous avez fait ce week-end, mais moi j'ai rempli ma déclaration d'impôts. Et du coup, je me suis dit que c'était le bon moment pour lancer un avis de recherche : ça fait 35 jours, depuis la nomination de Manuel Valls à Matignon, qu'on est absolument sans nouvelle des déclarations d'intérêt et de patrimoine des 30 ministres nommés après les municipales, dont quand même onze petits nouveaux (Ségolène Royal, François Rebsamen etc). Il n'y a rien, pas un mot sur le site du gouvernement. Depuis un mois, c'est toujours la même phrase qui est affichée : « rubrique en cours de mise à jour »...

Le problème, c'est que c'était une promesse solennelle du président de la République juste après l'affaire Cahuzac, il y a pile un an.

Souvenez-vous, François Hollande avait annoncé que les ministres seraient désormais obligés de divulguer leur patrimoine au nom de « l'exemplarité » et de la « transparence » :

Alors, oubli innocent ou... volontaire ? D'abord, je précise quand même que la loi laisse théoriquement cinq mois aux ministres pour se mettre en règle, ce qui veut dire jusqu'à la rentrée. Mais il n'empêche, on peut quand même se dire que le gouvernement n'a pas forcément très envie, juste avant les élections européennes, d'une opération grand déballage sur le bas de laine des ministres, qui est plutôt bien garni.

Et surtout au moment où il demande aux Français de se serrer un peu plus la ceinture en payant encore un peu plus d'impôt, mais promis c'est la dernière fois, la pause fiscale c'est pour bientôt !

Il y avait quelques pépites dans les déclarations du gouvernement Ayrault : huit millionnaires (Laurent Fabius, Michel Sapin, Marisol Touraine ou Arnaud Montebourg). Et des choses plus croquignolesques aussi: la Deux-Chevaux de Valérie Fourneyron, le Combi Volkswagen de Jean-Marc Ayrault, les trois vélos de Christiane Taubira etc. Pour mémoire, Manuel Valls était seulement 31e du classement sur 38 avec un petit patrimoine, entre guillemets, de 370 000 euros.

Cet oubli, c'est une occasion manquée. Parce qu'un peu de transparence ferait sans doute du bien juste après l'affaire Aquilino Morelle, ce conseiller de l'Elysée qui aimait beaucoup se faire cirer les pompes. Sans même parler de Yamina Benguigui, l'ancienne ministre, qui est carrément soupçonnée d'avoir grugé sa déclaration en oubliant de déclarer 430.000 euros d'actions, excusez du peu. Bref, tout ça pour vous dire que quand on est sommet de l'Etat, on n'est jamais trop exemplaire.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.