Le président a invité son ancien Premier ministre à dîner, ce soir, à l’Élysée. C’est l’une des toutes premières fois qu’ils vont se retrouver seuls, en tête-à-tête, sans aucun conseiller. Ça n’est presque jamais arrivé durant les trois premières années du quinquennat. Et il était temps !

Emmanuel Macron et Edouard Philippe en juin 2020
Emmanuel Macron et Edouard Philippe en juin 2020 © AFP / CHRISTIAN HARTMANN

Ça fait plus de deux mois que les deux hommes ne se sont pas revus et presque pas parlé

Alors, certes, ils se sont quittés bons amis, au moment du remaniement. Mais ils ne se sont guère donné de nouvelles depuis le début de l’été. Tout juste ont-ils repris contact à la rentrée, en échangeant quelques messages très convenus.

Depuis qu’il a quitté Matignon, Édouard Philippe s’est d’abord fait très discret. Il a profité de ses vacances avec sa fille. Il s’est retiré dans sa ville du Havre, dont il est redevenu maire. Et surtout, il s’est tu. Pas un mot dans la presse locale. Pas un mot dans la presse nationale. 

Et cette stratégie du silence elle a fait de lui, tenez-vous bien, la personnalité politique préférée des Français. Loin, très loin devant Emmanuel Macron. Au coude-à-coude avec Nicolas Sarkozy, à qui il dispute même le premier rôle de présidentiable dans le cœur des électeurs de droite. C’est dire !

Bref, Édouard Philippe, qui a longtemps été l’homme aux deux prénoms, a fini par se faire un nom. À tel point que, désormais, tout le monde a les yeux rivés sur son avenir. Sur 2022. Sur ses ambitions, et sur ses intentions. Et c’est peut-être l’un des points qu’il abordera ce soir, lors de son dîner avec Emmanuel Macron.

Édouard Philippe se verrait-il à l’Elysée ?

Alors par définition j’ai envie de vous dire que tout responsable politique est forcément un petit peu tenté, un jour ou l’autre, par la présidentielle. Mais en ce qui concerne Édouard Philippe, il ne faut pas oublier que c’est un juppéiste. 

C’est-à-dire que c’est quelqu’un de fidèle. Quelqu’un de loyal. Que l’on imagine mal essayer de tuer celui à qui il doit tout. 

D’autant que ses proches sont formels : Édouard Philippe ne sera pas candidat contre Emmanuel Macron en 2022. Alors moi, ce que j’en comprends, c’est qu’Édouard Philippe n’empêchera pas Emmanuel Macron d’y aller. Mais qu’en revanche, il n’exclut pas d’y aller s’il est empêché…

L'équipe