Par Solenn de Royer

J'ai rencontré le ministre des Sports, Patrick Kanner, lundi dernier, et il est persuadé que l’Euro de Foot, en juin, pourrait aider François Hollande à retrouver de l’oxygène…

Il compte les jours, Patrick Kanner ! Il est persuadé qu’en cette période plombée, cette fête du foot pourrait redonner le moral aux Français. Et redonner quelques couleurs au président. On se souvient du Mondial de 1998 : après la victoire des Bleus, Jacques Chirac avait pris dix points dans les sondages !

Cette fois-ci, les sondeurs ne croient pas qu’il puisse y avoir un « effet foot » sur l’image de François Hollande, qui est trop abîmée. Mais Patrick Kanner reste persuadé que si la France l’emporte, ça créera un « élan », qui sera positif pour le Président.

Il y a eu un débat au sommet de l’État sur les fans zones . Elles ne seront pas interdites mais ultra sécurisées : portiques, palpations, caméras, un vigile pour 100 supporters... « On sera d’une vigilance de sioux ! », me disait le ministre des Sports. Le budget sécurité était de dix millions d’euros. Il passe à dix-sept millions.

Je peux vous dire qu’il n’en perdra pas une miette de la compétition ! Le Président ira rendre visite aux Bleus. Il assistera à tous les premiers matchs de l’Équipe de France : Paris, Lille, Marseille... Petite info : dans la foulée, en août, le président fera un saut au Brésil, pour les JO.

Vous le savez, François Hollande est un passionné de foot ! Le soir, il regarde les matchs dans son bureau, avec le secrétaire général de l’Élysée, Jean-Pierre Jouyet, devant un plateau repas.

Il aime tellement le foot qu’il lui arrive de décaler des réunions pour un match. Pas plus tard que mardi dernier, le dîner des ténors de la majorité s’est transformé en simple apéro pour que François Hollande puisse filer au stade de France. Ce soir-là, c’était France-Russie.

On imagine que l’Elysée va donc se mettre au diapason de l’Euro, cet été. A l’Elysée, le président n’est pas le seul fan de foot ! Il y a une véritable petite secte d’adorateurs du ballon rond, à la présidence. Deux conseillers, Nathalie Ianetta et Pierre-Louis Basse, sont d’anciens journalistes sportifs. Pierre-Louis Basse prépare même une exposition sur les footballers de légende ! Et puis, il y a Jean-Pierre Jouyet, qui a deux passions : la chanson française et le foot.

Pour tout ce petit monde, mais aussi pour tout le personnel de l’Elysée, des écrans géants seront installés dans la salle des fêtes du palais, pendant toute la durée de l’Euro. Une fan zone à l’Elysée ! Un conseiller me disait hier : « Si la France gagne, ça mettra le pays entier de bonne humeur ! » Vous connaissez l’adage :du pain et des jeux !... On en est encore là.

__

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.