Par Solenn de Royer

Vendredi, François Hollande assistera au match d’ouverture de l’Euro au Stade de France.

Cette compétition peut-elle aider ce Président impopulaire à renouer avec les Français ?

En tous cas, à l’Elysée, on attend le début des festivités comme le Messie ! Grosse, grosse pression sur l’Euro ! Après les attentats, les grèves, les inondations, et même la foudre sur le parc Monceau à Paris,François Hollande a désespérément besoin d’une bonne nouvelle ! C’est presque devenu vital !

François Hollande et Thiago Silva lors de la remise de la Coupe de France
François Hollande et Thiago Silva lors de la remise de la Coupe de France © Présidence de la République

Dimanche soir, comme vous le savez, le président a dîné avec les Bleus, à Clairefontaine. Un témoin de ce dîner m’a raconté qu’entre un plat de crudités et une portion de poulet-semoule, Hollande avait mis la pression sur les joueurs. Je le cite, ton grave : « Nous vivons des difficultés… Nos compatriotes ont envie d’être heureux, fiers. Il faut leur donner ce qu’ils attendent de vous : un esprit collectif, une volonté de gagner. » En gros, vous n’avez pas le choix les gars, mettez-vous une pile et ramenez-nous cette coupe, il a en va de notre salut à tous !

Le Président espère capitaliser sur une victoire des Bleus. Il pense que ça redonnerait le moral aux Français ! Je vous cite un conseiller de l’Élysée : une victoire mettrait le pays « de bonne humeur ! » Du coup, le message de Hollande, le « ça va mieux » , serait plus audible ! Et puis, il y a le souvenir du Mondial de 1998 où la popularité de Chirac, on s’en souvient, avait fait un bond spectaculaire !

À gauche, je ne vous cache pas qu’ils sont assez peu nombreux à croire en ce scénario magique. Je vous cite un haut dirigeant PS, qui me disait hier : « L’Euro va changer l’eau du bain pendant un mois. Mais ça ne va pas changer le bébé ».

En tous cas, contrairement à Chirac, Hollande est un vrai fan de foot ! Il m’est arrivé un soir de regarder un match avec François Hollande. Et je dois dire que ce fut une expérience... assez singulière !

Nous étions en Andorre, pour une visite officielle. C’était le soir d’un match de la coupe du monde de 2014 : Brésil-Croatie. Hollande nous avait convié pour un off , dans son hôtel. Et puis, le match a commencé.

Et alors, là, le Hollande pudique, corseté, c’était terminé ! Une transfiguration. Il était à fond, accroché à son siège. Il commentait chaque action, râlait contre un carton jaune qui aurait dû être rouge ! Et à chaque fois que le match ralentissait, il égrenait la biographie de chaque joueur ! Il connaît tout, dans le moindre détail.

Petite anecdote : François Hollande collectionne les maillots de foot. Le président a dit au maire de Tulle, Bernard Combes, qu’il lui donnerait tous ses maillots de collection, à la fin du quinquennat, pour un musée qui ouvrira ses portes dans le fief du président, en Corrèze. Un leg pour la postérité.

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.