Par Solenn de Royer

Vendredi, François Hollande assistera au match d’ouverture de l’Euro au Stade de France.

Cette compétition peut-elle aider ce Président impopulaire à renouer avec les Français ?

En tous cas, à l’Elysée, on attend le début des festivités comme le Messie ! Grosse, grosse pression sur l’Euro ! Après les attentats, les grèves, les inondations, et même la foudre sur le parc Monceau à Paris,François Hollande a désespérément besoin d’une bonne nouvelle ! C’est presque devenu vital !

François Hollande et Thiago Silva lors de la remise de la Coupe de France
François Hollande et Thiago Silva lors de la remise de la Coupe de France © Présidence de la République

Dimanche soir, comme vous le savez, le président a dîné avec les Bleus, à Clairefontaine. Un témoin de ce dîner m’a raconté qu’entre un plat de crudités et une portion de poulet-semoule, Hollande avait mis la pression sur les joueurs. Je le cite, ton grave : « Nous vivons des difficultés… Nos compatriotes ont envie d’être heureux, fiers. Il faut leur donner ce qu’ils attendent de vous : un esprit collectif, une volonté de gagner. » En gros, vous n’avez pas le choix les gars, mettez-vous une pile et ramenez-nous cette coupe, il a en va de notre salut à tous !

Le Président espère capitaliser sur une victoire des Bleus. Il pense que ça redonnerait le moral aux Français ! Je vous cite un conseiller de l’Élysée : une victoire mettrait le pays « de bonne humeur ! » Du coup, le message de Hollande, le « ça va mieux » , serait plus audible ! Et puis, il y a le souvenir du Mondial de 1998 où la popularité de Chirac, on s’en souvient, avait fait un bond spectaculaire !

À gauche, je ne vous cache pas qu’ils sont assez peu nombreux à croire en ce scénario magique. Je vous cite un haut dirigeant PS, qui me disait hier : « L’Euro va changer l’eau du bain pendant un mois. Mais ça ne va pas changer le bébé ».

En tous cas, contrairement à Chirac, Hollande est un vrai fan de foot ! Il m’est arrivé un soir de regarder un match avec François Hollande. Et je dois dire que ce fut une expérience... assez singulière !

Nous étions en Andorre, pour une visite officielle. C’était le soir d’un match de la coupe du monde de 2014 : Brésil-Croatie. Hollande nous avait convié pour un off , dans son hôtel. Et puis, le match a commencé.

Et alors, là, le Hollande pudique, corseté, c’était terminé ! Une transfiguration. Il était à fond, accroché à son siège. Il commentait chaque action, râlait contre un carton jaune qui aurait dû être rouge ! Et à chaque fois que le match ralentissait, il égrenait la biographie de chaque joueur ! Il connaît tout, dans le moindre détail.

Petite anecdote : François Hollande collectionne les maillots de foot. Le président a dit au maire de Tulle, Bernard Combes, qu’il lui donnerait tous ses maillots de collection, à la fin du quinquennat, pour un musée qui ouvrira ses portes dans le fief du président, en Corrèze. Un leg pour la postérité.

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.