C'est une promesse qui gêne François Hollande aux entournures : il a promis de réformer les textes sur la fin de vie, mais c’est loin d’être fait.

pour jean-marc ayrault, le consensus est indispensable pour une nouvelle loi sur la fin de vie
pour jean-marc ayrault, le consensus est indispensable pour une nouvelle loi sur la fin de vie © reuters

Plus qu'une promesse, c'est carrément une annonce du Président, qui est passée quasiment inaperçue jeudi soir sur TF1! Il faut dire qu'il l'a faite en catimini, comme s'il voulait la passer sous silence. Il a attendu que l'émission soit terminée pour en parler avec les internautes de TF1, sur le ton de la confidence.

Et il a promis, François Hollande, qu'un texte de loi serait déposé, sans doute au printemps, pour améliorer la loi Leonetti, insuffisante.

J'allais vous dire : enfin ! Ca fait depuis 2012 qu'on attend cette loi, sans cesse repoussée. C'était son engagement N°21 : ça n'était pas la révolution, pas question d'euthanasie ni de suicide assisté . Non, le candidat Hollande voulait que toute personne atteinte d'une maladie incurable puisse demander une aide médicale pour mourir dans la dignité. Je vous propose d'écouter le Président, comme on l'entend très très rarement. Il parle quasiment pour la première fois de la mort de sa mère Nicole en 2009 d'un cancer des intestins, après une longue agonie :

Pourquoi ça bloque ?

Tout simplement parce que les manifestations monstres contre le mariage gay du printemps 2013 sont passées par là ! Elles ont traumatisé le Président, et le mot n'est pas exagéré. C'est quelqu'un d'assez conservateur, vous savez, avec une éducation plutôt bourgeoise. Et il a une hantise : diviser la société, fâcher les milieux catholiques. Un de ses proches me disait : « il est très très prudent sur les sujets de société. Il a été très impressionné par les défilés contre le mariage gay ». Résultat : le gouvernement recule au moindre début de fronde. Les routiers sont en colère ? On retire l'écotaxe ! Le barrage de Sivens fait hurler ? Vite, une commission Théodule ! C'est la peur de la jacquerie qui pousserait les Français en masse dans la rue...

Cette loi ne va pas pour autant être enterrée.

Mais le danger, c'est que la montagne accouche d'une souris. Un ministre me disait : « Ne vous attendez pas à une grande loi sur la fin de vie, ce sera très modeste ». Tout est dit.

Les Français, pourtant, y sont favorables: selon plusieurs sondages, 90%, c'est énorme, sont pour l'euthanasie . Mais l'exécutif, lui, n'est pas prêt à prendre le risque. Et c'est bien dommage, car un président reste souvent dans l'Histoire pour avoir changé la société -Mitterrand sur la peine de mort, Giscard sur l'avortement- et pas pour ses résultats sur la courbe du chômage...

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.