La vaccination traîne, mais on sait qu’on en sortira un jour. Mais pour découvrir une France dans quel état ? Il y aurait une France qui brûle de repartir, et une autre prête à exploser. La movida, ou Orange mécanique ?

D’un côté, il y a l’espérance du retour des « jours heureux », Bercy maintient sa prévision de croissance à 6% cette année… Jean-Paul Agon, le PDG de L’Oréal, ce matin dans Le Point, s’attend lui, à « des années de croissance et de bonheur. Je pense que, quand la pandémie aura été jugulée, le monde vivra de nouvelles Années folles. »

Beaucoup de petits patrons que j’ai rencontrés le disent aussi. Par construction, peut-être. L’entreprenariat implique un peu d’optimisme. 

Mais de l’autre côté, les politiques, eux, mais peut-être est-ce aussi leur fonction qui les guide, pointent plus souvent en privé les risques de tensions, voire de guerre civile latente. 

Avec quels arguments ?

Ils sont partout ! L’hyperviolence que l’on constate dans des faits divers récents, comme cette collégienne d’Argenteuil, battue et jetée dans la Seine. Au delà de cela, beaucoup constatent une agressivité croissante dans les rapports humains, sans compter le désespoir de ceux, notamment les restaurateurs, qui ont tout perdu.

La suite à écouter...

L'équipe
Thèmes associés