Hier s'est terminée la Fête de la science, l’occasion de revenir sur un phénomène français : l'absence de scientifiques en politique.

Sciences
Sciences © Fotolia - Vladgrin

Un petit quizz, pour commencer. Quel dirigeant, de premier plan, est l'auteur d'une thèse sur... Accrochez-vous bien... « Les réactions élémentaires bimoléculaires en milieu dense » ?

C'est Angela Merkel. Elle a commencé comme chimiste. C'était à l'époque de la RDA.

En France, vous aurez beau chercher des physiciens, des mathématiciens, des biologistes, vous ne trouverez pas, en effet, de scientifiques au pouvoir. Le dernier en date ? Il y a quinze ans. Souvenez-vous : Claude Allègre, ce ministre de l'Education nationale. Il voulait « dégraisser le mammouth ». Un grand scientifique, mais un piètre politique.

Cela n’empêche pas les ministres de se déplacer régulièrement dans les laboratoires et les universités!

En revanche, ils n'ont pas de thèses de sciences mais ils adorent les labos. Le ministre, le député, qui enfile la blouse blanche, qui parle avec des chercheurs... Un grand classique.

Mais dès qu'ils sont sortis, ils tiennent souvent des propos un peu généraux, un peu conceptuels... Ah, le progrès technique. Ah, l'avenir. Ah, le rayonnement de la France.

La palme, c'était pendant la campagne de 2012. Hollande était allé au Génopole d'Evry. Je me souviens, d'ailleurs, qu'il avait été accueilli par un élu local, Thierry Mandon, qui est aujourd'hui notre ministre de la Recherche.

Hollande avait parlé de sciences comme on en parle au bac philo. On écoute :

Comment expliquer que les scientifiques aient déserté la politique?

En France, la voie royale pour accéder au pouvoir, c'est l'ENA, cette école dont on vient de fêter les 70 ans. Donc, on a des dirigeants qui sont des bêtes de concours, incollables en droit et en économie. Les sciences, c'est moins leur dada. Et ça explique parfois que ce ne soient pas une priorité...

Rappelons quand même que nous sommes restés sans ministre de la Recherche, pendant trois mois, de mars à juin dernier, après le départ de Geneviève Fioraso pour des raisons de santé.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.