Eric Ciotti, député LR des Alpes Maritimes, s’en est pris dimanche à l’impréparation du gouvernement avant le passage de l’ouragan Irma. C’est le signe du désarroi des Républicains

Eric Ciotti
Eric Ciotti © AFP / JACQUES DEMARTHON

Par Jannick Alimi

Bien sûr, c'est légitime quand on est dans l’opposition de demander des explications. Quoi de plus normal pour un élu de l’opposition que de demander des comptes au gouvernement quand on voit le désastre matériel et la grande misère humaine et psychologique qui règnent à Saint Martin ? Quoi de plus normal que de demander la convocation d’une commission d’enquête parlementaire quand on constate avec quelle rapidité les secours sont intervenus dans la partie néerlandaise de cette île ? Pas étonnant d’ailleurs qu’Emmanuel Macron ait décidé de s’y rendre en personne aujourd’hui.

Mais un cadre du parti Les Républicains confiait :

Irma, c’est le seul os qu’on ait trouvé à ronger en tant que parti de l’opposition. Pour nous faire les dents, c’est un peu léger mais on fait feu de tout bois.

Mais la France Insoumise, aussi, a demandé une commission parlementaire.

Jean-Luc Mélenchon joue pleinement son rôle tandis que Les Républicains, eux, sont à la peine

Car il y a une grande différence entre les deux partis. La France Insoumise a décidé de détricoter maille après maille toute la politique de Macron, à l’Assemblée nationale, devant le Conseil Constitutionnel à dans la rue. On le verra le 23 septembre. C’est l’opposition frontale tous azimuts. Et le terrain pour se faire entendre est large.

Les Républicains sont contraints à une opposition de « niche »

On aura remarqué, que Les Républicains ne peuvent pas s’opposer sur tous les terrains à Emmanuel Macron et à Edouard Philippe. La loi Travail, la prochaine loi de Finances, ce sont des textes que n’aurait pas reniés un gouvernement de droite. La légalisation d’une partie de l’état d’urgence qui va arriver au Parlement le 25 septembre et tous les sujets touchant à l’immigration, à la sécurité, le FN bien sûr est beaucoup plus crédible que les LR lesquels de surcroît sont écartelés entre les Constructifs, la ligne Pécresse, la ligne Bertrand et celle qui émergera probablement du Congrès de décembre, la ligne Wauquiez.

Alors si Les Insoumis et le FN peuvent, chacun à sa manière, mordre les mollets du gouvernement, Les Républicains, eux, risquent de ne faire qu’aboyer.

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.