françois hollande fraîchement accueilli à oyonnax pour le 11-novembre
françois hollande fraîchement accueilli à oyonnax pour le 11-novembre © reuters

21% des Français sont favorables à l’action de François Hollande. C’est le résultat de notre baromètre Ipsos pour Le Point , en kiosque demain. C’est peu, très peu. Surtout que tous les instituts s’accordent sur ce constat : semaine après semaine, le Président s’enfonce dans des abymes d’impopularité.

Les chiffres sont tellement mauvais que la seule chose que l’on peut souhaiter à François Hollande, c’est de se souvenir de la petite leçon de sérénité qu’il délivrait lui-même sur le plateau de TF1.

C’était en septembre 2011, avant la primaire du PS qu’il a emporté :

Jusque là, François Hollande payait pour sa politique rigoureuse dans un contexte de crise. Par exemple, pour les hausses d’impôts alors que la vie quotidienne ne s’améliore pas. Contrairement à Nicolas Sarkozy, ce n’était pas sa personnalité qui était visée. Sarkozy, il était sanctionné pour son côté bling-bling. Sa nervosité. Son autoritarisme.

Mais à son tour, François Hollande est critiqué non seulement pour son bilan mais aussi pour sa gouvernance. Depuis l’affaire Leonarda, François Hollande est visé personnellement. Dans un sondage BVA pour Le Parisien Magazine fin octobre, on apprend qu’il est considéré comme le président le moins courageux de la Vème République. Et ca va plus loin.

« Les Français se plaignent de son incapacité à trancher. Mais aussi de son cynisme et de sa froideur absolu. C’est tout à fait nouveau », rapporte un élu socialiste, qui a fait ce constat en étant à l’écoute des électeurs, sur le terrain. Un autre raconte qu’il entend aussi, de plus en plus, les gens se plaindre « de l’indécision du Président, qui n’est pas le chef, qui ne sait pas où il va. »

Ces reproches ne datent pas d’hier etFrançois Hollande peut dire merci à Martine Aubry ! C’est elle qui l’avait accusé la première d’être un mou. D’être dans le flou. Il a, c’est vrai, du mal à trancher. On l’a vu avec son jugement de Salomon dans l’affaire Leonarda.Il a aussi du mal à garder un cap. Il louvoie. Il recule. Voyez avec l’écotaxe ou la fiscalité de l’épargne. Mais jusque-là, le Président pensait que sa courbe de popularité était indexée sur la courbe du chômage. Or, s’il continue comme ca, la courbe du chômage pourra s’inverser, il sera trop tard pour sauver son image.

Que peut faire le chef de l’Etat ? On voit bien que son action, jugée positive, sur la scène internationale ne suffit pas à combler son manque de crédibilité sur la scène nationale . Pourtant sur le papier, c’est assez simple. Il doit assumer ses choix jusqu’au bout, dans tous les domaines, en expliquant pourquoi ils sont justes. Même s’ils impliquent un effort. Je n’invente rien : c’est avec ce discours que François Hollande a gagné la présidentielle !

Et puis il ne doit pas avoir peur de trancher. Il ne doit pas laisser Manuel Valls être un chef bis. Il ne doit plus laisser les Verts lui mener la vie dure. Il ne doit pas se laisser imposer le moindre calendrier par des impatients, lui qui se dit si attaché au rythme en politique.

En clair : il ne doit pas répondre aux injonctions de ceux qui réclament un changement de Premier ministre ou une dissolution, avant les municipales et les européennes. Bref, il doit être le Président !

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.