Quel capitulation que celle qu’a acceptée la CGT hier en acceptant d’aller défiler le 26 mai avec France insoumise !

Par Etienne Gernelle.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.