Le bureau du président a été transformé en espèce de zone stérile, son agenda a été vidé de tous ses rendez-vous non essentiels, et les collaborateurs sont tenus de se tenir à distance.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.