Hier à l’Assemblée nationale était examinée la sortie de l’état d’urgence sanitaire. Ce n’est pas gagné...

La liberté de boire un verre en terrasse est une liberté fondamentale. Nous venons de la recouvrer, c’est heureux.  Mais il y en a d’autres, des libertés qui ont été confinées. Beaucoup d’autres.

Alors bien sûr, à situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles, tout le monde le comprend, et néanmoins certains ont exprimé une inquiétude notamment le philosophe allemand Peter Sloterdijk, qui a évoqué « la prise de pouvoir par une sécurocratie camouflée sous les apparences d’une médicocratie bienveillante » .

D’autres, comme l’avocat François Sureau et la juriste Mireille Delmas-Marty ont mis en garde le provisoire qui dure, l’entrée dans le droit commun de mesures d’exception. 

La suite à écouter...

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.