Le Front national est devenu un parti comme les autres : pas plus exemplaire et avec exactement les mêmes travers.

Vous vous souvenez des diatribes de Jean-Marie Le Pen contre les copains et les coquins ? Le FN, c'était le parti qui « lave plus blanc que blanc » face au « système UMPS » et ses pratiques de « République bananière ». Eh bien le FN ne fait pas mieux que les autres !

un tiers des français se disent en accord avec les idées du front national
un tiers des français se disent en accord avec les idées du front national © reuters

Sur le cumul des mandats, notamment. J'ai relu le discours de Marion Maréchal-Le Pen à l'Assemblée, à l'été 2013. Elle vomissait les « cumulards ». C'est un des gimmicks préférés du FN. Pourtant, ça ne l'empêche pas de cumuler son poste de députée et de conseillère régionale en PACA, élue dimanche dernier. C'est parfaitement légal, mais est-ce que c'est moral ? Même chose pour Marine Le Pen et Florian Philippot : ils ont été élus conseillers régionaux, mais restent députés européens. Là encore, légal mais franchement déplacé.

Mais il y a pire ! Les députés FN, je le rappelle, ont voté la loi sur le non-cumul des mandats. Ils avaient même regretté qu'elle ne s'applique qu'en mars 2017. Cela ne dérange pas David Rachline et Stéphane Ravier, qui sont tous les deux sénateurs et maires à Fréjus et Marseille. Faites ce que je dis, pas ce que je fais !

Le FN a aussi de gros soucis avec la justice. Comme les Républicains, le parti de Marine Le Pen a son affaire Bygmalion. Le FN et le microparti Jeanne sont mis en examen pour des soupçons d'enrichissement frauduleux au frais du contribuable pendant la campagne de 2012. Autre affaire, l'office antifraude du Parlement européen suspecte des assistants parlementaires de travailler pour le FN aux frais, cette fois, du citoyen européen. En droit français, si c'est avéré, on appelle ça du financement illicite.

Enfin, vous l'avez vu hier, la Haute autorité pour la transparence a saisi la justice. Elle suspecte les Le Pen père et fille d'avoir gravement sous-estimé leur patrimoine. Et je passe sur le compte en Suisse de Jean-Marie Le Pen et ses lingots d'or.

Une occasion à saisir pour les autres partis. Je trouve qu'ils seraient bien inspirés de profiter des turpitudes du FN pour se montrer enfin exemplaires. Les pistes de réforme ne manquent pas : instaurer le mandat unique, limiter le cumul des mandats dans le temps, faire de la place aux jeunes, investir des femmes plutôt que payer des pénalités.

Bref, revoir complètement leurs pratiques. Un cadre des Républicains, lucide, me disait récemment : « Il est temps de faire le ménage. Le FN n'a pas gagné, mais l'alarme sonne encore ! »

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.