Mediapart et le journal d’extrême droite Minute ont révélé que Nathalie Loiseau avait figuré sur une liste électorale étudiante regroupant droite et extrême droite à Sciences-Po. La candidate LREM aux Européennes s'est défendue en dénonçant le passé trotskiste visant probablement le patron de Mediapart Edwy Plenel.

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.