Les petits craquages de la République.

Des petits craquages qui tombent mal alors qu'on demande encore aux Français de se serrer la ceinture. Demain, les députés vont se prononcer sur le plan de 50 milliards d'euros d'économie. Le souci, c'est qu'en pleine crise budgétaire, et dans ce contexte d'austérité, on a un peu l'impression qu'à tous les étages du pouvoir on nous dit "faites ce que je dis, mais pas ce que je fais". On a beaucoup parlé d'Aquilino Morelle mais c'est en réalité l'arbre qui cache la forêt.

Il existe de nombreux exemples de ces dépenses insensées. Un article du Monde, passé inaperçu la semaine dernière est très révélateur de ces vilaines habitudes au sommet de l'Etat. On y apprend que la Cour de cassation a fait les brocantes et a acheté plusieurs manuscrits anciens pour un montant de... 100 000€! J'ai sorti ma calculette, cela fait l'équivalent de 69 smic. Evidemment, tout cela financé avec de l'argent public. Autre exemple: Fleur Pellerin, nouvelle secrétaire d'Etat au commerce extérieur et au tourisme. Et bien elle n'a pas trouvé ses bureaux à son goût au Quai d'Orsay. Du coup des travaux vont être réalisés. Montant de la facture révélée par le Canard Enchaîné : 150 000€. Et si vous demandez à Laurent Fabius, son ministre de tutelle, de confirmer la chose voilà ce qu'il répond. Guillemet : « Puisque vous vous intéressez aux problèmes de la planète soyons précis, le devis des travaux est de 77 000 € ». Et oui, rien que ça.Et je ne vous parle même pas des 12 millions de prime de cabinet distribués par Jean-Marc Ayrault aux 449 collaborateurs de feu son gouvernement.

Le résultat, c'est que les Français trouvent ça choquant, d'abord, parce qu'il s'agit d'argent public et que les tiroirs-caisses de l'Etat sont censées être ménagés. Ensuite, parce que cela renvoie à une énième promesse formulée par le candidat Hollande, et laissée aux oubliettes par le président qu'il est devenu. La République exemplaire, c'est lui qui l'avait théorisée en pleine campagne. Hollande se pose alors en contre-modèle de Nicolas Sarkozy.

Et bien tout cela est derrière lui. Dans la série je craque, et je ne montre plus l'exemple, il va ainsi voter au premier tour des municipales à Tulle en Falcon. Là encore, une bagatelle: 9 200 €...

Et ça, on peut dire qu'Hollande le paye cash...mais pas de sa poche. Disons, politiquement. Vous vous souvenez de la claque aux municipales. Et malgré le remaniement, ça ne va pas mieux depuis. Une majorité de ses sympathisants juge ainsi que Hollande n'est pas assez à gauche à en croire un sondage BVA paru ce week-end. Ses électeurs attendaient l'amélioration du pouvoir d'achat. C'est râpé. Et alors qu'on leur demande de faire des efforts, ils assistent à l'avènement d'une gauche qui ne leur plait pas du tout. Ce n'est plus la gauche caviar, c'est carrément la gauche homard. Le président ferait bien de se méfier. Sinon, en 2017 ce sont les Français qui finiront par le pincer.

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.