Rassurez-vous, Etienne Gernelle ne va pas faire ici l’apologie du cannibalisme

Néanmoins… Dans certaines sociétés anthropophages, manger le corps de quelqu'un, de son ennemi (exocannibalisme) ou d’un proche (endocannibalisme), était un moyen de s’approprier son esprit ou ses pouvoirs. Et parfois, plus particulièrement sa cervelle.

Transposé au paysage politique actuel, on peut dire que Macron a dévoré l’espace politique de Juppé, mettons le centre droit, la droite libérale. Il a même recruté Edouard Philippe, juppéiste s’il en est. 

Mais Macron a visiblement oublié de dévorer la cervelle de Juppé, et l’expérience qui va avec. 

La suite à écouter

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.