Par Hugo Domenach, du Point

Jean-Marie Le Pen a été exclu de la tribune lors du discours de Marine Le Pen pour le traditionnel défilé du 1er mai. Est-il devenu le boulet du FN?

Oui, mais un boulet solidement attaché au pied de Marine Le Pen. D’un côté, elle marque une rupture symbolique avec son père, qui a créé la manifestation en 1988. Ces derniers temps, il lui a fait beaucoup de mal. Ses propos polémiques sur Pétain et les juifs sont des attaques contre sa ligne politique présentable. Mais d’un autre côté, elle ne peut pas s’en prendre trop frontalement à son père. À chaque conflit familial, Marine Le Pen perd des points dans les sondages. Ce qui explique la solution hybride du défilé du 1er mai. Jean-Marie Le Pen est exclu de la tribune lors du discours de sa fille, mais il n'a pas été totalement écarté. Il figurera au pied de l'estrade dans une sorte de carré VIP des membres du bureau politique. Et surtout, il pourra répondre aux nombreux micros qui se tendront vers lui. Vous savez à quel point sa verve peut-être meurtrière.

Jean-Marie Le Pen échappe à la sanction
Jean-Marie Le Pen échappe à la sanction © MaxPPP/Nice Matin/Cyril Dodergny

Les médias vont certainement l’interroger sur les révélations de Mediapart concernant son supposécompte caché en Suisse. Ces révélations tombent au plus mauvais moment pour le Menhir. Au point que l’on peut se demander si ses ennemis au FN ne sont pas à l'origine de ces boules puantes. Elles font aussi très mal à sa fille, dont le parti était déjà visé par une enquête sans précédent sur le financement des campagnes. Le FN montre qu'il a aussi ses affaires de gros sous, comme les autres partis. En cela, il s’inscrit dans le système qu’il dénonce.

À terme, Jean-Marie Le Pen peut-il être exclu du FN ? C’est ce que réclamaient Florian Philippot et ses proches après l’interview dans Rivarol . Mais un cadre frontiste proche de Marine Le Pen m’avait raconté que Louis Alliot leur avait «claqué le beignet». Une solution de conciliation avait été dégagée : le prochain bureau exécutif devait déclarer que la parole de Jean-Marie Le Pen n’engagerait plus le parti à l’avenir. Et les révélations de Mediapart ne devraient rien changer.

Face à son père, Marine Le Pen est consciente qu’il n’y a que des coups à prendre. Par ailleurs, le bureau exécutif n’est pas compétent pour lui retirer son statut de président d’honneur. D’autant que Jean-Marie Le Pen, qui a consulté un avocat pour préparer sa défense, compte bien assister à son procès malgré ses problèmes de santé. Bruno Gollnisch, qui l'a vu récemment, m'a dit qu'il était bien «déterminé à faire valoir ses droits». Finalement, seule Marion-Maréchal Le Pen peut sortir indemne de cette tourmente familiale.

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.