On peut reprocher ce que l’on veut à Edouard Philippe, mais on ne peut lui contester qu’il a de l’humour.

Ce mardi à l’Assemblée, lors de son discours sur le déconfinement, il s’est moqué des « commentateurs ayant une vision parfaitement claire de ce qu'il aurait fallu faire selon eux à chaque instant». «La modernité les a souvent fait passer du café du commerce à certains plateaux de télévision ; les courbes d'audience y gagnent ce que la convivialité des bistrots y perd, mais cela ne grandit pas, je le crains, le débat public ».

Alors c’est très drôle, on dirait du Audiard, et on pense d’ailleurs à cette réplique écrite par Michel Audiard pour Robert Dalban dans « Un idiot à Paris », réplique que voici : « J’suis ancien combattant, militant socialiste et bistrot, c’est dire si dans ma vie j’en ai entendu des conneries ».

C’est drôle et c'est c’est très bien vu ! On en a entendu, c’est sûr, des fariboles prononcées sur un ton péremptoire. 

Mais attention, personne n’est immunisé contre les âneries. Ni vous ni moi, ni personne… et pas même les ministres !

La suite à écouter...

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.