Par Solenn de Royer

L’ancienne ministre du logement, Cécile Duflot, a disparu des radars depuis deux mois, c'est le silence radio ! Je l'ai rencontrée il y a quelques jours...

Figurez-vous qu'elle en avait assez de la « popol », Cécile Duflot ! La petite phrase, la petite pique. La réaction à la petite phrase, qui devient une nouvelle petite phrase… Bref, la politique politicienne, le marigot.

Il faut dire qu'elle était experte en la matière. Mais elle assure qu’elle n’en peut plus, elle a besoin d’air.

« J’ai dépassé ma dose de po-pol, comme une surdose de radioactivité » . Elle s’est donc imposée une cure d’abstinence médiatique.

Loin des médias, elle travaille ! Elle a notamment une obsession : comment faire pour que les écolos, si mal organisés, gagnent 30 villes en 2020 ? Son agenda est surbooké : elle voit des élus, des chercheurs, des sociologues…

Quand on la rencontre, c’est amusant, elle a un petit carnet rose devant elle. Un carnet Moleskine, dans lequel elle note tout : un chiffre, un nom, une idée à creuser... Cela fait quinze ans qu’elle accumule ces carnets. Elle nous a expliqué que sa grand-mère faisait pareil : elle tenait ses « carnets de guerre ».

Au fond, pour Cécile Duflot, c’est un peu la même chose: elle noircit ses « carnets de guerre » sur le champ de bataille politique.

la loi alur aux oubliettes, cécile duflot dénonce un déni de démocratie
la loi alur aux oubliettes, cécile duflot dénonce un déni de démocratie © reuters

François Hollande fait tout pour empêcher une candidature écologiste à la présidentielle.

Pour l’heure, Cécile Duflot est créditée de 2% seulement dans les sondages : c’est dérisoire. Quant à Nicolas Hulot, sur lequel tout le monde fantasme, il n’a pas dit son dernier mot… Donc Duflot attend.

Ce qui est sûr, c’est que les menaces brandies par les socialistes sur le risque d’un nouveau 21 avril 2002 ne l’impressionnent pas du tout ! Elle rappelle qu’il y a eu un candidat écolo à chaque présidentielle depuis 1974. Y compris en 2012. Ce qui n’a pas empêché François Hollande de gagner.

Reste qu’en attendant, elle se prépare… Elle se prépare sur tous les plans, y compris mentalement et psychologiquement . Comme pour un marathon. Elle a longtemps crû, par exemple, qu’elle n’avait pas en elle les ressources nécessaires pour se lancer dans la course. Elle pensait qu’il lui manquait la flamme intérieure, la confiance en soi, la carapace qui permet de résister aux coups. Mais aujourd’hui, elle dit : « Je travaille, je m’améliore… Comme un artisan qui veut être meilleur ouvrier de France… »

Je vais vous faire une confidence : c’est pour ça que j’aime la politique. C’est incarné, c’est humain. C’est vrai qu’il est facile de les critiquer, ces responsables politiques. Parce que la politique, c’est la vie de la cité, c’est l’intérêt général. On voudrait que nos représentants soient parfaits. Or, ils sont humains tout simplement. Donc faillibles. Alors ils tombent, ils se relèvent, ils bossent. Mais pour la plupart d’entre eux - et c’est le cas de Cécile Duflot, avec ses 2% dans les sondages et ses petits carnets de guerre - ça reste l’affaire d’une vie.

Or, pour se lancer dans la bataille, il faut de la force, il faut du courage. Ce n’est pas rien.

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.