Je suis rentrée hier de New York où j'ai suivi le Président à l’ONU. En huit jours, François Hollande a enchaîné Tanger, Londres, Bruxelles, New York… Mais comment tient-il ?

C’est une très bonne question ! Je peux vous dire que dimanche, à Time Square, quand François Hollande s’est lancé dans un interminable bain de foule et qu’on courait tous pour essayer de le rattraper, on s’est tous posé cette question : mais comment tient-il ?

Le pouvoir est une drogue dure, ça on le sait. Mais ça ne suffit pas.

Chacun a ses secrets. Nicolas Sarkozy, par exemple, il mène une vie d’ascète . Il se couche tôt. Toujours dans son lit… allez savoir pourquoi, il déteste dormir ailleurs ! Il mange léger. Fromage blanc au petit-déjeuner. Privé de chouquettes, dont il raffole. Pas une goutte d’alcool. Et puis le sport, bien sûr : vélo, footing.... Manuel Valls, lui, c’est la boxe !

Quel est le secret de François Hollande ? Eh bien, on ne sait pas très bien… Parce qu’il ne fait aucun sport. Et il adore manger. Pour la petite histoire, Hollande s’est acheté un tapis de course, mais il a fini par s’en débarrasser, il ne s’en servait jamais !

Son seul sas de décompression, c’est le sommeil. Six heures par nuit, incompressibles, m’a confié un conseiller. Et des micro-siestes, dès qu’il peut. Et hop, c’est reparti !

Mais alors pour tous ceux qui le suivent, je peux vous dire que c’est une autre histoire… ! Vous vous souvenez de cette nuit blanche à Bruxelles, en juillet, pour sauver la Grèce… Un ministre était là. Fatigué, il toussait… Savez-vous comment il a tenu ? Grâce à des pilules de cortisone que lui glissait le médecin du Président.

Au-delà de l’anecdote, que peut-on dire de l’influence du corps en politique ? C’est un élément essentiel de la compétition politique. Il faut être endurant, résistant. Le corps est aussi une arme. Nicolas Sarkozy l’a utilisée cet été. Vous vous souvenez, il y a eu ce long papier dans Paris Match sur ses vacances en Corse. Sur les photos, on le voit en maillot de bain jaune, torse bombé, jambes musclées.

Une véritable mise en scène du corps. Pour intimider ses adversaires. Parce que Nicolas Sarkozy est persuadé que la primaire, à droite, se jouera aussi sur le PHYSIQUE. Alain Juppé, en 2017, aura… 72 ans. Sarkozy, lui, en a 10 de moins…

Finalement, en politique, on en revient souvent à cette compétition entre « mâles dominants ». Avec plus ou moins de bonheur… Je vous rappelle qu’avec son ancien rival Dominique de Villepin, Sarkozy était un peu moins sûr de lui. Souvenez-vous de La Baule, en 2005. Sarkozy avait annulé un footing avec Villepin. Il avait pensé que la photo ne serait pas forcément à son avantage. Du coup, Villepin était parti courir seul, il avait plongé dans la mer;

Et il était ressorti des flots, torse nu, corps superbe, au milieu des mouettes. Ah, l’image était belle ! Mais on a vu ce que ça a donné… pas grand-chose !

En politique, le corps, c’est essentiel, mais ça ne suffit pas.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.