Guillaume Peltier vient de sortir un livre, intitulé "Milieu de cordée". Et dans ce livre, Peltier nous sort des fagots une solution miracle à nos problèmes économiques. Alléluia !

Guillaume Peltier, député Les Républicains
Guillaume Peltier, député Les Républicains © AFP / FRANCOIS GUILLOT

Guillaume Peltier, le numéro 2 des Républicains, illustre la bouffonisation de la politique. Et encore je suis gentil. Vous allez voir, cet édifiant Guillaume Peltier sort un livre intitulé Milieu de cordée. Dans ce livre, Peltier nous sort des fagots, une solution miracle à nos problèmes économiques. On ne savait pas qu’il était si bon en économie, Peltier. Alors il s’est inspiré en l’espèce de deux économistes suisses plutôt excentriques dont l’un s’est fait remarquer pour avoir tenté d’étayer les tests complotistes à propos du 11 septembre 2001

Alors en quoi consiste cette potion magique dégotée par Peltier ?

En gros, il s’agit de créer une micro-taxe sur toutes les transactions. Pas seulement les transactions devises internationales comme l’imaginait James Tobin, l’auteur de la taxe Tobin, mais tous les paiements électroniques, jusqu’à votre salaire, votre achat en ligne, vos retraits d’argent, votre liquide. Grâce à ça, conclut le sorcier Peltier, on pourra supprimer toutes les cotisations patronales et salariales, ainsi que la CSG et la CRDS, soit environ 500 milliards d’euros, on sera plus riche, notamment les classes moyennes. 

Et ce ne sera pas le cas alors ? 

C’est hautement douteux dont cette taxe en cascade pourrait paralyser l’économie après tout. Même les idées les plus loufoques méritent d’être étudiées. Notons tout de même que celle-ci a reçu fort peu de soutien jusqu’ici. Mais le pire, c’est que la micro-taxe sur les transactions évoquée par les deux économistes suisse serait de 0,2%. Peltier qui a mal recopié écrit : 2%. Et ce n’est pas une coquille, car il répète l’erreur 3 fois dans le livre et dans ses interviews depuis au Parisien et même au Point.

Vous vous rendez compte ? C’est un rapport de 1 à 10, c’est dingue. Entre 10 et 100 euros d’impôts, vous voyez la différence. 

Je résume, vous avez le numéro 2 d’un parti, Les Républicains qui fut un grand parti du gouvernement, et ce responsable fonde son projet économique sur une théorie loufoque et douteuse, après une recherche sur Google bâclée en quelques minutes, si on le juge par rapport aux références citées dans le livre, ainsi que par cette grossière erreur de recopiage. Et il parait que Guillaume Peltier rêve de la présidentielle, décidément le niveau de bouffonerie en politique monte…

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.