Cela fait des années que cela dure ! Des années que Manuel Valls parle des « deux gauches irréconciliables », mais cette fois-ci, le divorce est prononcé.

A l’instant, sur le site internet du Point, Jean-Paul Huchon, qui fut pendant dix-sept ans le président – socialiste – de la région Île-de-France, déclare qu’il votera « sans hésitation » pour Valérie Pécresse . Avouez que c’est un choc.

Huchon précise que s’il conserve « des points de désaccord » avec Pécresse, il dit que « c’est la seule candidate qui est à même d’assurer le sérieux, l’avenir, l’espérance pour la région ». Boum.

Et pourquoi Huchon ne vote-t-il pas pour la liste conduite par Julien Bayou, Clémentine Autain et Audrey Pulvar ?

Il répond, clairement : « Les socialistes n’ont pas grand-chose en commun avec les outrances des Insoumis et les positions rétrogrades des Verts. » Et il poursuit : « Voir les Insoumis et les Verts mettre en cause la laïcité, ne pas faire preuve de la fermeté nécessaire vis-à-vis de l’islamisme et de l’islamo-gauchisme m’inquiète au plus haut point. »

La suite à écouter

L'équipe
Thèmes associés