Hitchcock / Truffaut, ou Le Cinéma selon Alfred Hitchcock, communément surnommé le "Hitchbook", est un livre de François Truffaut, paru en 1966 aux éditions Robert Laffont. Il est principalement constitué d'un entretien entre Alfred Hitchcock et François Truffaut.

Les amants du capricorne
Les amants du capricorne © radio-france

Deuxième film tourné par Hitchcock en tant que producteur indépendant , Les Amants du Capricorne fut monté entièrement autour de et pour Ingrid Bergman. Hitchcock reconnaît auprès de Truffaut que ce fut une erreur. Les relations entre le réalisateur et son actrice se sont beaucoup detériorées pendant le tournage. Hitchcock ne supportant plus que Bergman donne son avis sur tout. Une anecdote circule à ce sujet : un soir de tournage, Ingrid Bergman se plaint auprès du cinéaste des conditions de tournage. Hitchcock, n'étant pas du genre à argumenter avec les acteurs et encore moins à se mettre en colère, quitte la pièce sans bruit et Ingrid Bergman continue à se plaindre dans le vide pendant de longues minutes... C'est le dernier film qu'ils tourneront ensemble.Hitchcock poursuit dans les Amants du Capricorne ses expérimentations sur les plans longs, initiés dans La Corde. Le procédé n'est pas ici aussi strict. Le dispositif est en revanche plus complexe car le décor se déploie sur plusieurs pièces réparties sur deux étages. Trappes, cloisons et plafonds escamotables, mobiliers sur roulettes permettent au matériel de prise de vue très imposant de l'époque de se frayer un chemin. La table du salon par exemple est articulée en 14 sections afin d'ouvrir un passage pour la caméra ou au contraire se fermer devant elle dans le mouvement inverse. Le lit de la chambre d'Ingrid Bergman était inclinable à 45 degrés pour faciliter l'obtention de gros plans plongeants. Dans la dernière partie du film, l'actrice est sur ce lit incliné, en pleurs. Cela nous vaut, d'après Chabrol et Rohmer, "l'un des gros plans les plus chargés de sens de toute l'histoire du cinéma".

Le film fut un désastre financier. Le plus grand échec de toute la carrière du réalisateur. Il fut même racheté par la banque qui avait avancé l’argent de la production et signa la fin de l'éphémère société Transatlantic. Hitchcock continuera néanmoins, jusqu'à la fin, à produire ses propres films.Caméo : on aperçoit Hitchock lors du défilé, écoutant le discours du nouveau gouverneur. Il porte une redingote bleue et un chapeau sombre (2'47"). Il apparaît une deuxième fois sur les marches de la maison du gouverneur conversant avec deux autres personnes (12'53").

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.