Le livre d'entretiens Hitchcock-Truffaut paru en 1966 est sans doute aujourd'hui encore le livre de cinéma le plus célèbre. L'ouvrage s'appuie ensuite sur l'entretien fleuve accordé par Hitchcock à Truffaut durant toute une semaine de l'été 1962.

Le Grand alibi
Le Grand alibi © radio-france

Adapté d'un roman de Selwyn Jepson, avec lequel les scénaristes ont pris quelques libertés (changé le meurtrier, par exemple) Le Grand Alibi (Stage Fright) est considéré comme un film mineur d'Alfred Hitchcock. Après l'échec public des amants du Capricorne et la déroute financière de sa maison de production, Hitchcock est rentré en Angleterre pour tourner ce film produit par la Warner. Le réalisateur a réuni un certain nombre d'acteurs britanniques de premier plan (Michael Wilding, Richard Todd et Alastair Sim), autour de deux stars hollywoodiennes : Jane Wyman et Marlène Dietrich.Hitchcock exploite une nouvelle fois la thématique de l'innocent soupçonné à tort. Toutefois, il se livre ici à une nouvelle expérience : le film commence par un flashback qui, finalement, se révèlera trompeur. Hitchcock expliquera plus tard que l'échec du film est dû à ce procédé narratif alors peu orthodoxe, le public se serait senti grugé.

Pour l'anecdote : Les costumes de ce films sont signés Christian DiorLa femme de chambre de Marlene Dietrich est interprétée par Patricia Hitchcock, la fille du réalisateur. C'est sa première apparition à l'écran, avant donc son rôle bien plus connu (la binoclarde Barbara) dans L'inconnu du Nord Express. Elle a également tourné dans Psychose.

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.