Le livre d'entretiens Hitchcock-Truffaut paru en 1966 est sans doute aujourd'hui encore le livre de cinéma le plus célèbre. L'ouvrage s'appuie ensuite sur l'entretien fleuve accordé par Hitchcock à Truffaut durant toute une semaine de l'été 1962.

La loi du silence
La loi du silence © radio-france

La Loi du silence (I Confess) est l'adaptation d'une pièce écrite en 1902 par l'auteur français Paul Anthelme. Un projet qui trottait dans la tête d'Alfred Hitchcock depuis les années 30. On y trouve quelques uns des thèmes chers au réalisateur : Le transfert de culpabilité, la frustration sexuelle et l'introspection. Une douzaine de scénaristes vont travailler pendant près de 8 ans pour arriver au script final. Étant donné le contexte catholique de l'histoire, un tournage aux États-Unis est exclu. L'action, dès lors, est transposée au Québec. A cette époque, il était plutôt rare qu'un film américain, avec une distribution majoritairement américaine, soit tourné ailleurs qu'aux États-Unis. A l'affiche de la Loi du Silence : Montgomery Clift, Anne Baxter et Karl Malden. Les choses ne se passèrent pas très bien entre Hitchcock et Montgomery Clift. Ce dernier, à l'instar de Marlon Brando ou Paul Newman, était un adepte de "La Méthode" de Stanislavski, popularisée aux Etats Unis par Lee Strasberg et son Actors' Studio. Or, Hitchcock ne comprenait pas cette technique et ne donnait que peu d'indication à Clift pour son jeu.Pour le rôle titre féminin, le cinéaste voulait Anita Bjork, qu'il avait adorée dans Mademoiselle Julie (un film suédois réalisé par Alf Sjöberg en 1951). Elle est arrivée à Hollywood avec son compagnon et sa fille alors bébé. Mais parce qu'elle n'était pas mariée, la Warner a insisté auprès d'Hitchcock pour qu'il choisisse une autre actrice, en l'occurrence Anne Baxter.

Le film est sorti début 1953 et a été reçu timidement, tant par la critique que par le public. A propos de cet accueil mitigé, Hitchcock expliqua à François Truffaut : "L'idée de base n'est pas acceptable pour le public. Nous savons, nous les catholiques, qu'un prêtre ne peut pas révéler un secret de la confession, mais les protestants, les athées, les agnostiques pensent : "C'est ridicule de se taire ; aucun homme ne sacrifierait sa vie pour une chose pareille." "Pour l'anecdote : Karl Malden est doublé dans ce film par Robert Dalban, le futur majordome "à l'anglaise" du film "Les Tontons Flingueurs" de Georges Lautner. Caméo : Alfred Hitchcock apparaît dès le début du film, on le voit passer en haut d'une volée de marches, filmé en contre-plongée.

Caméo loi
Caméo loi © Radio France
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.