Fenêtre sur Cour, avec Grace Kelly et James Stewart, fut un énorme succès, critique et public. C'est aussi l'un des films préférés de François Truffaut.

Image extraite de "Fenêtre sur cour" d'Alfred Hitchcock (1954)
Image extraite de "Fenêtre sur cour" d'Alfred Hitchcock (1954) © AFP / Leemage

Hitchcock / Truffaut, ou Le Cinéma selon Alfred Hitchcock, communément surnommé le "Hitchbook", est un livre de François Truffaut, paru en 1966 aux éditions Robert Laffont. Il est principalement constitué d'un entretien entre Alfred Hitchcock et François Truffaut.

fenêtre sur cour
fenêtre sur cour © radio-france

Au moment du tournage du Crime était presque parfait , Lew Wasserman, l'agent d'Hitchcock, signe avec la Paramount un contrat de neuf films, dont le premier doit être l'adaptation d'une nouvelle de Cornell Woolrich intitulée It Had to be a Murder , laquelle deviendra à l'écran Fenêtre sur cour (Rear Window , 1954).

Une caméra subjective en huit-clos

Pour écrire le scénario, Hitchcock fait appel à John Michael Hayes, un ancien journaliste, qui collaborera également à l'écriture de ses trois films suivants.Comme dans Lifeboat et La Corde , le film est presque entièrement tourné dans un espace réduit, le minuscule appartement du photographe, qui cependant surplombe un décor impressionnant, constitué par la cour et l'immeuble d'en face.

Hitchcock se sert de gros plans du visage de Stewart pour montrer les réactions du personnage par rapport à tout ce dont il est spectateur, depuis l'amusant voyeurisme face à des scènes en apparence anodines, jusqu'à sa terreur impuissante, quand il voit sa fiancée, qui s'est introduite dans l'appartement suspect, menacée par l'arrivée, soudaine et inattendue, du supposé tueur.

Fenêtre sur cour fonctionne en grande partie sur le modèle champ-contrechamp. "Premier plan : Un homme immobile regarde au dehors. Plan suivant : c'est ce qu'il voit et troisième plan : sa réaction." La caméra subjective est dès lors utilisée tout au long de l'histoire. Ce n'est qu'à la fin que s'installe la caméra dans la cour, selon un principe hitchcockien préférant garder des images en réserve pour le moment le plus dramatique. L'espace est alors vu sous plusieurs angles, devenant ainsi objectif.

Fenêtre sur Cour fut un énorme succès, critique et public. Le film obtint 4 nominations aux Oscars, dont celui du meilleur réalisateur. Mais face à la beauté glacée de Grace Kelly, il y avait cette année-là, la beauté animale de Marlon Brando et c'est Elia Kazan qui obtint l'Oscar pour son film Sur les quais.

Grace Kelly
Grace Kelly © MaxPPP

Grace Kelly, l'archétype de la blonde hitchcockienne

Les héroïnes d'Hitchcock sont le plus souvent des blondes à la beauté glacée qui, dans un premier temps, ont le profil de femmes idéales, mais qui, dès qu'elles sont réveillées par la passion ou le danger, répondent d'une façon plus sensuelle, animale, voire criminelle. La "blonde hitchcockienne", par rapport aux personnages ingénus de "blondes hollywoodiennes", est subversive. Une anecdote, à ce titre, est significative : au milieu des années 1950, quand Marilyn Monroe demande aux studios de travailler avec le réalisateur, Hitchcock aurait refusé, disant ne pas apprécier les femmes qui ont "le sexe affiché sur la figure"La fascination du réalisateur pour ses actrices blondes s'apparente presque à du fétichisme. Dans Sueurs froides comme dansLa Mort aux trousses , certains plans la mettent en scène avec une insistance que l'on ne peut pas ignorer, comme un sujet de tableau, que l'on pourrait prosaïquement appeler "Blonde mystérieuse de profil regardant vers la droite" ou, mieux, "Blonde mystérieuse, profil gauche"…

Caméo : A la 25e minute, Hitchcock est visible jouant le rôle d'un personnage qui répare la pendule dans un des appartements faisant face à celui de Jefferies.

caméo fenetre
caméo fenetre © radio-france

Fenêtre sur Cour n'est pas encore sorti qu'Hitchcock est déjà occupé à un autre projet. La Paramount lui propose de réaliser l'adaptation de To Catch a Thief , un roman de David Dodge.

Les références
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.