Le livre d'entretiens Hitchcock-Truffaut paru en 1966 est sans doute aujourd'hui encore le livre de cinéma le plus célèbre. L'ouvrage s'appuie sur l'entretien fleuve accordé par Hitchcock à Truffaut durant toute une semaine de l'été 1962.

D'après Patrick McGilligan (Alfred Hitchcock, une vie d’ombre et de lumière - Institut Lumière / Actes Sud), Alfred Hitchcock avait un rapport tout à fait particulier au sexe et aux femmes. L’homme ne trouvait la source de sa jouissance que dans le voyeurisme, perversion dont il ne faisait pas mystère et dont il se délectait à satiété.Hitchcock aurait même confié à un de ses proches être chaste depuis longtemps et se serait plu à raconter qu’il n’avait eu de rapports sexuels qu’une fois dans sa vie, avec Alma, son épouse, pour concevoir leur fille unique, Pat. Un moment dont il aurait conservé un désagréable souvenir. "J’étais si gros que j’ai dû concevoir ma fille avec un stylo", plaisantait-il à expliquer, pince-sans-rire. Comme l’écrit McGilligan, "[…] il se sentait irrémédiablement incapable de satisfaire une partenaire […] Il n’était pas coureur; il observait".

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.