Le livre d'entretiens Hitchcock-Truffaut paru en 1966 est sans doute aujourd'hui encore le livre de cinéma le plus célèbre. L'ouvrage s'appuie sur l'entretien fleuve accordé par Hitchcock à Truffaut durant toute une semaine de l'été 1962.

Truffaut le reconnait dès le début de la conversation du jour, Les Enchaînés est son film préféré du moins dans la période Noir et Blanc.

les enchainés
les enchainés © Radio France
Les Enchaînés devait une nouvelle fois être produit par David O. Selznick. Mais ce dernier estima le scénario si confus qu'il revendit le projet à la RKO. Dans les entretiens avec Truffaut, Hitchcock affirme que Selznick vendit le projet à la RKO pour compenser le dépassement de budget de _Duel au soleil_ , réalisé par King Vidor. "Jusqu'à la dernière minute, le film appartenait à David O. Selznick, mais parce qu'il ne croyait pas à l'uranium 235, il a vendu tout le projet à la RKO. Pour 50% des bénéfices. Il l'a vendu pour 800.000 dollars. Et le film a rapporté 8 millions de dollars. Il aurait pu en avoir 100% mais il ne croyait pas à l'uranium 235 et il croyait que le film était consacré à cela, ce qu'il n'était pas".Hitchcock retrouve ici deux comédiens avec lesquels il a déjà tourné, mais qui eux, n'ont encore jamais joué ensemble : Cary Grant et Ingrid Bergman. Grant était (avec James Stewart) l'acteur favori d'Hitchcock, l'homme qu'il aurait voulu être, sans doute. Il le fera tourner quatre fois : dans _Soupçon_ s, **Les Enchaînés** , _La Main au collet_ et _La Mort aux trousses_ ... Ingrid Bergman était, à l'époque, la "favorite". Hitch la dirigera trois fois, dans _La Maison du Dr Edwardes_ , _Les Enchaînés_ et _Les Amants du Capricorne._ ![](http://www.franceinter.fr/sites/default/files/2013/07/19/684092/videos/video-2G8HY1UDe7Q.jpg)_**Caméo :**_ Ce n'est pas une, mais deux apparitions dont nous gratifie Sir Alfred dans les Enchaînés : la première au tout début du film (à 2 min30 environ : le passant devant la maison), la seconde au milieu du film : à env 60 min 30, un convive buvant un verre de champagne.
caméo enchainés
caméo enchainés © Radio France
_Pour l'anecdote :_ Le photographe de plateau n'était autre que Robert Capa, le légendaire photographe-reporter de guerre. Il avait eut une liaison avec Ingrid Bergman. Ils s'étaient rencontrés lorsque l'actrice était venue sur le théâtre des opérations remonter le moral des troupes alliées durant la Seconde Guerre Mondiale. Leur idylle a inspiré Alfred Hitchcock pour la trame de Fenêtre sur Cour, dans lequel James Stewart incarne un photo-reporter de guerre.
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.