Nos deux iconoclastes, Arnaud Hoedt et Jérôme Piron, nous proposent de démonter ici le plus grand mythe fondateur de l’école républicaine : la grammaire scolaire. Et ceci avec le soutien d'André Chervel, remarquable linguiste, grammairien et historien français.

La grammaire, cauchemar de générations entières ?
La grammaire, cauchemar de générations entières ? © Getty / Isabelle Solano

Historiquement, c'est le dix-neuvième siècle qui voit la sacralisation de l'orthographe. 

Dans son ouvrage remarquable, Et il fallut apprendre à écrire à tous les petits Français, le linguiste André Chervel retrace l’histoire de la grammaire scolaire du début du dix-neuvième siècle à nos jours et éclaire certains aspects de notre rapport conflictuel à la langue française.

André Chervel, chercheur en histoire au sein du Service d'Histoire de l'Éducation, s'exprime ainsi :

La grammaire scolaire utilise des méthodes terroristes pour faire taire toute forme de réflexion grammaticale critique au profit d’une prière républicaine fondée sur le par cœur !

Bibliographie 

  • Chervel A. Et il fallut apprendre à écrire à tous les petits Français : histoire de la grammaire scolaire. Paris: Payot; 1977. 306 p. (Langages et sociétés).
  • Wilmet M. Petite histoire de l’orthographe française. Bruxelles, Belgique: Académie royale de Belgique; 2015. 80 p. (L’Académie en poche).
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.