Avec Arnaud Hoedt et Jérôme Piron, revisitons avec plaisir et intérêt l'histoire de notre langue, elle a encore quelques secrets à nous livrer ! Nous découvrirons que le S de la deuxième personne du singulier a vécu une vie très mouvementée, aussi agitée que les esprits de nos enfants pendant la dictée.

Mais pourquoi donc mettre un s aux verbes conjugués à la deuxième personne du singulier au présent ?
Mais pourquoi donc mettre un s aux verbes conjugués à la deuxième personne du singulier au présent ? © Getty / Art Box Images

« Tu parles ! », le titre de cette chronique contient l'un des paradoxes les plus saisissants de la langue française : 

« Pourquoi met-on un S aux verbes conjugués à la deuxième personne du singulier ? »

Et la question ne s'arrête pas là : « Pourquoi ce S disparaît-il à l'impératif, mais pas pour tous les verbes ? »

La réponse ne se trouve ni dans la logique, ni dans la raison, mais tout à fait ailleurs, là où vous n'avez pas idée !

Cette chronique est encore l'occasion d'apprendre quelques notions d'histoire de la langue française et d'étymologie, cette science de l'origine des mots, qui reconstitue leur évolution en remontant à l'état le plus ancien.

Bibliographie

  • Sur Youtube, la chaîne Linguisticae sert à comprendre d'où viennent les mots, les langues, et comment le langage évolue. 
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.