Excellente nouvelle pour tous les amoureux de la langue française : le vocabulaire prospère et la syntaxe reste vaillante. En un mot, le français se porte très bien ! Arnaud Hoedt et Jérôme Piron lui souhaitent de rester autant en forme, et pour cela, de déjouer la vision décliniste.

Extrait de la préface du Cours d'Orthographe signé par Odette et Edouard Bled, édition Hachette 1932 - "Bien mettre l'orthographe, c'est se préparer à bien penser"
Extrait de la préface du Cours d'Orthographe signé par Odette et Edouard Bled, édition Hachette 1932 - "Bien mettre l'orthographe, c'est se préparer à bien penser" © AFP / Gusman / Leemage

Bonjour à toustes !

Parce que le vocabulaire se renouvelle en permanence et que les structures syntaxiques du français restent stables, nos deux chroniqueurs estiment que les prévisions catastrophistes des déclinistes sont stériles et ne font qu'alimenter le fonds de commerce desdits professeurs de désespoir.

Sur les trois mille langues connues dans le monde, la langue française se trouve en cinquième place, avec un nombre de locuteurs en constante croissance (10 % de plus depuis 2014). 

Et de plus, la langue de Molière ne séduit pas que les Africains ; en Asie aussi, elle connaît un vif succès, puisque son apprentissage est en hausse de 40%. 

Enfin, le français a la cote sur Internet : c'est la troisième langue la plus utilisée dans les blogs et sur les forums.

De ce fait, elle est la langue officielle de 37 États, et reste dès lors la seconde langue du monde sur le plan géopolitique.

Bibliographie

Cerquiglini B. Le ministre est enceinte, ou, La grande querelle de la féminisation des noms. Paris: Éditions du Seuil; 2018. 194 p.

L'équipe
  • Arnaud HoedtComédien, ancien professeur de français
  • Jérôme PironComédien, médiateur culturel, ancien professeur de religion catholique
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.