Nos deux comparses, Arnaud Hoedt et Jérôme Piron revisitent les méandres d'une règle de grammaire qui a fait souffrir bien des générations : la fameuse règle de l'accord du participe passé avec « avoir ». Qu'en est-il à présent ?

é ou és... combien de fois s'est-on posé la question de l'accord du participe passé ?
é ou és... combien de fois s'est-on posé la question de l'accord du participe passé ? © Getty

Bonjour à toustes !

Nos deux chroniqueurs nous proposent de considérer les recherches de grammairiens, comme Marc Wilmet, Claude Gruaz ou Dan Van Raemdonck, ce dernier étant vice-président du Conseil de la langue et de la politique linguistique de la désormais Fédération Wallonie-Bruxelles, pour défendre et illustrer la langue française, sans sectarisme.

L’invariabilité du participe passé avec « avoir », au vu des usages et des pratiques actuelles, nécessite une révision de la règle ; celle-ci, de ce fait, évolue et se simplifie : Les participes passés conjugués avec l’auxiliaire « avoir » sont désormais invariables.

Voici, pour vous soulager, les explications claires du linguiste belge, Marc Wilmet, enseignant à l'Université Libre de Bruxelles (enregistrement TV Karoo sur Youtube) :

Bibliographie

  • Hoedt A. Piron J. «Les crêpes que j’ai mangé» : un nouvel accord pour le participe passé [Internet]. Libération.fr. 2018 [cité 30 janv 2019]. Disponible sur ce lien.
  • Gruaz C. L’accord du participe passé. Limoges: Lambert-Lucas; 2013.
  • Wilmet M. Le participe passé autrement : protocole d’accord, exercices et corrigés. Paris; Bruxelles: Duculot; 1999.
  • Marsac F, éditeur. Le participe passé entre accords et désaccords : ... communications prononcées lors du Colloque international « Le Participe passé entre “accords” et “désaccords” », qui s’est tenu à l’Université d’Opole (Pologne) du 16 au 18 juin 2011. Strasbourg : Presses Univ. de Strasbourg; 2013. 296 p.
  • Wilmet, Marc. 1999. Le participe passé autrement: protocole d’accord, exercices et corrigés. Paris; Bruxelles : Duculot.
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.