Il refuse d’être homo numéricus. Il n’a pas de téléphone portable, il ne se sert pas d’un ordinateur, il ignore superbement Twitter, Facebook et tous les écrans, y compris celui d’une liseuse qui permettrait pourtant à ce grand lecteur de se balader avec une bibliothèque complète dans la poche.

Comment et pourquoi être totalement déconnecté dans un monde où presque tous nos contemporains sont hyper connectés ? Comment continuer à vivre une vie préhistorique en se privant des merveilles infinies du monde numérique… et en demandant en plus à ce monde d’aller se faire voir ?

Un grand bon en arrière aujourd’hui, donc ! Mais prêtez y attention : ce bond a la forme d’un miroir et l’image qu’il nous renvoie, à nous les connectés, est aussi troublée que troublante.

Revenir en arrière
Revenir en arrière © Fotolia
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.