Avec ses 100.000 habitant, on est loin de la cacophonie de Bangkok ou New Dehli, les rues sont étonnements propres et calmes.La ville ne compte qu’un seul agent de la circulation et aucun feu rouge.

Ici pas de d’affiche, ni de panneaux publicitaires qui puissent déparer des maisons de style traditionnel. Et

Partout des moulins à prière qui assurent un bon karma à celui qui les fait tourner.

Des croyances que l'on retrouve aussi bien dans le bhoudisme tantrique que dans les règles du Bonheur National brut inscrit dans la constituition de 2008 et qui place l'altruisme, la bienveillance au premier plan.

C'est donc tout naturellement que Tashi Norbu, fils du Général qui a composé l'hymne national a ouvert un temple au coeur de la ville.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.