Toujours à l'occasion du festival Visa pour l'image de Perpignan qui cette année met à l'honneur l'Afrique du Sud avec une rétrospective sur Nelson Mandela,voici le portrait du fils spirituel de Nelson Mandela : le rappeur WWHP .

Sa devise : avoir de la haine pour quelquelqu'un c'est comme avoir du poison…. ca finit par nous tuer.

Alors il part en croisade pour la paix dans son rapp et c'est à la tour Oppenheimer de Soweto qu'il nous a donné rendez-vous.

Un lieu symbolique puisque chaque brique utilisée a été prise aux populations noires qui ont été délogées des quartiers blancs et qu’on a fait venir ici à Soweto en 1951.

Puis par la suite, elles ont servi à construire cette tour afin de rendre hommage à la famille Oppenheimer qui a beaucoup aidé cette population alors qu’à cette époque c’était un tabou qu’un blanc puisse aider les noirs.

WWHP ne l'oublie pas en gravissant les 49 marches de la tour qui représentent les 49 quartiers de Soweto.

Et pour prolonger la retrospective sur Nelson Mandela à Perpignan, je vous invite à lire ou relire son autobiographie « Un long chemin vers la liberté ».

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.