Aujourd’hui en ce jour de commémoration pour les morts d’Indochine

Je vous propose un voyage au cœur de la mémoire dans les tunnels de Cuchi au nord de Saigon où s’étaient réfugiés près de 30.000 Vietcongs pendant la guerre du Vietnam .

Aujourd’hui les ouvertures ont été élargies pour laisser passer entre autre les touristes américains, les gardiens prennent la pose et vous conduisent lampe torche à la main dans l’un de ses 250 km de réseau au son des coups de fusils tirés par les touristes…

Une atmosphère pesante entre Disney et mémoire.

Visite en compagnie d’une vétérante Tran To Ngna.

On sort de ce dédale tout courbatu. Et c’est vrai qu’on comprend mieux les conditions atroces dans lesquels ils durent survivre et résister à cet éléphant avec l’énergie d’une fourmi dans la région la plus bombardée, gazée, défoliée et dévastée de tous les temps par la guerre.

Mais il subsiste un malaise lorsque l’on entend les touristes tirer aux fusils, les chinois se lancer des défis de course de vitesse dans des tunnels où l’on ne tient même pas debout.

C’est dire que l’équilibre entre parc d’attraction et lieu de mémoire est difficile à trouver à Ho Chi Minh.

A noter la sortie d’un magnifique livre du dessinateur Lorenzo Mattotti sur le Vietnam aux éditions Vuitton Book Travel

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.