La femme n'a cessé de s'émanciper depuis que le 3° roi a imaginé dans les années 70 le Bonheur National Brut aujourd'hui inscrit dans la constitution.

A commencer par l’écrivaine Kunsang Choeden, considérée comme la Simone de Beauvoir du Bhoutan, qui se bat depuis 20 ans pour l’égalité des droits des femmes et l’abandon de certaines traditions ancestrales comme le Bomena .C’est un usage de galanterie qui autorise l’homme à escalader les murs d’une maison à la nuit tombée pour pénétrer dans la chambre d’une femme.

Mais cette coutume aujourd’hui très controversée n’a plus sa place dans le Bhoutan contemporain et encore moins à la capitale Timphu qui a découvert Internet, You Tube et la Télévision en 1999 ; date à laquelle le Bhoutan s'est ouvert au monde exterieur .

Mangay Zam est une des rares femmes à la télévision; jeune redactrice en chef, vêtue d'une belle kira, une robe de soie traditionnelle, iphone en banbdouliere, elle tente de conjuguer tradition et modernité à l'image de la télévision.

L'équipe

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.