On retrouve les Sarayakus qui vivent au cœur de l’Amazonie.

Vu du ciel, ce manteau végétal paraît infini, opaque, presque anonyme, pourtant sous cet immense tapis de feuilles vert, quelques cases en bambou rappellent la présence de ces descendants des Incas qui au 15° siècle ont colonisé ces 135.000 hectares de foret primaire

Aujourd’hui ils sont 1200 à vivre de chasse, de pêche et d’agriculture.

Dépositaires de savoirs ancestraux, ils ont leur langue, leur mythe et leur vision du monde qui passe par cette fête de la lance qu’ils organisent tous les deux ans.

Alors avant qu’il ne soit trop tard, ils réaffirment haut et fort leur culture et leur identité dans fête qui est tout à la fois un cours pratique de transmission des savoirs, des traditions, un moment de partage et de cohésion sociale dans cette communauté.

Pour en savoir plus un livre : "Sortir de la longue nuit" de Patrick Bard aux éditions du Seuil et un site à consulter : www.parolesdenature.org.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.