Son nom Belgacem Abdelatif. Cet homme habite à Douz en Tunisie dans le grand Erg oriental.

Il y a quelques années, il a crée une maison de la poésie où l’on y croise aussi bien des poètes libyens, algériens qu’irakiens.

Une parenthèse poétique dans cette ville à la limite du désert

Il faut dire que la poésie est une tradition chez ces semi-nomades berbères arrivés à 11° siècle

Aujourd’hui encore les hommes s’affrontent lors de joute verbale qui ressemble à des combats de mots et de rythmes.

La poésie est une seconde nature qui s’inspire directement de leur environnement à savoir du désert.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.