Les plus vieux habitants de l'île sont en fait les Peranakans dont les ancêtres, des commercants venus de Chine et d’Inde au 14° siècle, ont épousé des Malaises et se sont installés en Asie du sud-est.

Aujourd'hui cette communauté est toujours vivante et a donné naissance à une culture hybride originale ; à un tel point qu' elle incarne aujourd'hui l’identité nationale singapourienne.

Pour preuve le succès de ce musée consacré à l'histoire des Peranakans

Laure Petit y est guide et c'est ici qu'elle a rencontré Khong Sue Lin qui nous invite à découvrir le quartier Joo Chiat .

Ici les maisons traditionnelles témoignent de la richesse de cette communauté, décorées, sculptées et surtout colorées à l'image de la tenue de Sue Slin une robe longue fleurie et des chaussures de perles .Aujourd'hui les chinois redécouvrent avec interêt et nostalgie cette culture et parfois de manière surprenante que ce soit un plat Peranakan Nonya Chicken Wings lancé par la chaîne KFC ou le succès populaire de la série singapourienne depuis 2010 Little Nonya qui raconte la vie d'une famille Peranakan des années 30 à la fin du 20° siecle.

Une culture à découvrir aussi à la Maison de l'Indochine jusqu'au 27 Mai et dans le magazine A/R.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.