Et c'est une artiste française que je vous propose de découvrir et pourtant elle représente Singapour en France Andrée Wechler.

Installée depuis plus de 20 ans dans la Cité-Etat, elle a été l'une des premières à investir l'espace public le temps d'une performance; que ce soit à travers une déambulation en costume de vierge velue dans les rues ou lorsqu’elle s’enroule de mètres de colliers de perles.C'est bien à Singapour et dans sa culture qu'elle puise son inspiration.

Et il est un lieu qu'elle affectionne tout particulièrement c'est le parc Haw Par Villa du nom des frères Haw et Par qui s'étaient enrichis dans les années 30 par la vente du Baume du tigre, cette crème médicinale apaisante .

Ces derniers ont suivi cette coutume asiatique qui veut que « ce qui provient de la société doit être rendu à la société

Ils ont décidé de créer un parc et d'inviter le public à pénétrer dans un monde tout à la fois fascinant, enchanteur, bizarre et diabolique.

Singapour si proche et si loin de l'Asie.

A découvrir loin des clichés tout au long de cette saison Singapour en France que ce soit à travers cette exposition Archipel au Palais de Tokyo où Andrée Weschler présentera une installation sur les mots doux, les loves letters directement inspirés de ces petits gâteaux singapouriens ou dans le festival Do Disturb jusqu'au 11 Avril en partenariat avec laTate Gallery à Londres et le Moma de New York et dont le mot d'ordre est le désordre, la perturbation.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.